Conférences du professeur Kiflé Sélassié Beseat

Dans le cadre de la célébration du soixante dixième anniversaire du Lycée franco-éthiopien Guebre Mariam, l’Association des anciens élèves du LGM et la direction du LGM ont organisé une conférence animée par le professeur Kiflé Sélassié Beseat, qui est membre du Centre d’Analyse Comparative des Systèmes Politique (CACSP) Université Paris I (Panthéon-Sorbonne), assistant du Professeur Maurice Duverger, directeur du Fonds International pour la Promotion de la Culture (FIPC/ UNESCO).

Lors d’une première conférence sur le thème : « Bref aperçu de l’histoire et de la philosophie éthiopiennes », le professeur a évoqué la vie et l’œuvre du philosophe Zara Yakob, contemporain de Descartes en France et pratiquant comme lui d’un doute méthodologique vis-à-vis des croyances religieuses. Il a ainsi développé une forme de déisme comparable – toutes choses égales par ailleurs – à celui des penseurs occidentaux des Lumières.

Pour sa seconde conférence qui portait sur le thème « Passé, présent et avenir de l’Éthiopie à la lumière de l’œuvre-vie d’Arthur Rimbaud et d’Aimé Césaire », le professeur a notamment développé une explication sur l’aventure éthiopienne d’Arthur Rimbaud. Ce que beaucoup considèrent comme une forme de reniement ou de trahison – le passage de la poésie au commerce des armes – se comprend avec cohérence à travers l’engagement du poète au service de l’Éthiopie. C’est ainsi à la demande du gouvernement de Ménélik que Rimbaud vend des armes. Et ce sont vraisemblablement ces armes qui ont servi, quelques années après la mort du poète, à la victoire d’Adoua contre les italiens. Il convient donc de comprendre l’activité commerciale de Rimbaud comme une forme d’implication contre le colonialisme – la pensée anticolonialiste de Rimbaud s’exprimant dès ses jeunes années à travers différents textes et éléments biographiques.

Ces deux conférences, comme la richesse des échanges qu’elles ont suscités, ont fortement marqué un public conquis et venu en nombre.

Article paru dans le LGMinfo du 11 février 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *